Jour 9: Inuvik

2008-07-17

Inuvik (TNO)

Levé : 10h00 !!! Ouf, ça fait du bien!

Le camping est simple mais propre, silencieux et pas cher! (14$ 2 nuits!). Je me rends à l’autre camping (municipal) pour faire mon lavage. Le village est petit et typique. Rien d’extravagant ici mais adapté au tourisme. En débutant par le Tourist Info Center qui est une petite mine d’information et les gens y sont très sympathique.

Je fais ensuite le tour de la ville à pied. Surprenant, les boutiques offrent de belles choses et le supermarché, une une bonne sélection malgré des prix gonflés (30 à 40%). Je vais ensuite chez Moe’s pour acheter un autocollant et à l’hôtel de ville où on donne une épinglette de la ville en souvenir car c’est le 50ième anniversaire d’Inuvik.

Le village n’a rien de spécial comme tel si ce n’est que sa localisation. Il est toutefois un exemple de courage et de détermination vu sa situation nordique. Je vais à la bibliothèque municipale où un personnage influent, M. Dick Hill, procède au lancement d’un livre sur l’histoire de la ville. Il est accompagné d’un véritable eskimo, homme légendaire et explorateur avec qui il discute des changements climatiques, de l’évolution du village, l’arrivé des blanc et de l’adaptation des premières nations. Ce fût très intéressant. Je me permets même un échange avec l’auteur et son acolyte sur les raisons qui m’ont poussé à venir ici. Évidemment, je ne peux résister à acheter le livre!

2008-07-17 Inuvik 262008-07-17 Inuvik 292008-07-17 Inuvik 342008-07-17 Inuvik 232008-07-17 Inuvik 242008-07-17 Inuvik 102008-07-17 Inuvik 122008-07-17 Inuvik 072008-07-17 Inuvik 092008-07-17 Inuvik 05

Ensuite, je vais rendre visite aux policiers de la Gendarmerie Royale du Canada, question de tâter le pou et de voir un peu comment la police fonctionne ici.

Je suis très bien accueilli par une agente qui me présente et me fait faire le tour. Étrangement, elle est ici par choix et aspire à travailler dans des régions encore plus éloignées! Elle doit fréquemment faire des déplacements en avion encore plus au nord pour des assignations temporaires dans des villages ou pour faire des enquêtes de meurtres par exemple.

Choses surprenante, à la mi-juillet, déjà 1200 détenus au registre… On s’entend que la population de Inuvik est de 4000 personnes! Il y a plusieurs explications pour ce nombre élevé car il est évident qu’ils n’ont pas arrêté un quart de la population! Mais il est quand même clair que ce chiffre révèle une problématique évidente d’alcoolisme chez la population inuit.

Par la suite, je me rends à moto au bout de la route, littéralement! Le chemin s’allonge de 8 km au nord du village. Il est en très mauvais état et rien à voir sur celui-ci ni au bout mais je pourrai dire que je me suis rendu à l’endroit le plus nordique accessible en véhicule au pays!

Que d’émotion! Ça vaut bien une bière! Je me rend au Shiver’s, un bar très étonnant situé dans un hôtel sur la rue principale. En fait, c’est plutôt un loundge assorti d’un restaurant de l’autre côté du couloir. En fait, c’est propre et moderne, en fait, trop propre et moderne, et même un peu chère pour le touriste que je suis (10$ pour ma petite bière!). Je décide de passer au liquor store me chercher une petite bouteille de vin et d’aller souper au camping malgré les 10 degrés car il est évident qu’un repas à cet endroit allait me coûter les yeux de la tête!

Étonnamment, la sélection de vin est bonne et je me trouve une bonne bouteille d’Argentine à prix raisonnable.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :